A propos…

Qui est Serge Soudoplatoff ?

Serge est un passionné d’Internet, qu’il a connu en 1984 au centre de recherche d’IBM. Il eu également le privilège d’être le premier abonné à Wanadoo, le 2 mai 1996.

Au début de sa vie professionnelle, dès 1978, Serge a mené des recherches en informatique : à l’IGN, sur les premières images Landsat (avant Spot) et sur le navstar, ancêtre du GPS; puis au centre de R&D d’IBM à Paris et à Yorktown Heights en reconnaissance de la parole; puis à Cap Gemini Innovation où il a dirigé un centre de recherche en informatique; et enfin à la direction de l’innovation de France Telecom.

Serge a co-fondé quatre start-up, Highdeal en 1999 (rachetée par SAP), CommonBox en 2007, sooyoos en 2008, et Scanderia en 2013, autour des jeux sociaux avec une composante éducative, fondant la première entreprise de NeuroTechnologies.

Serge a aussi créé deux associations, le Club Galilée, think tank qui s’intéresse à l’innovation, et Almatropie, qui travaille avec le secteur public sur l’impact d’Internet (comme par exemple, le portail des métiers de l’Internet).

En même  temps qu’il construit le monde nouveau, Serge s’intéresse au monde ancien, entreprises ou administrations, en les conseillant sur les aspects stratégiques liés à Internet. Il réalise également des parcours d’Ethno-Web afin d’amener ses interlocuteur à appréhender les mutations induites par Internet.

Depuis juillet 2009, Serge est expert auprès de l’APM sur le sujet des transformations induites par Internet. En tout, Serge effectue une quarantaine de conférences par an devant des patrons de PME ou d’ETI en France et à l’étranger.

Depuis juin 2010, Serge s’occupe de la rubrique politique2.0 à Fondapol, Fondation pour l’innovation politique. Il avait aussi accepté d’être expert associé auprès de Hadopi labs, un job pas très facile mais passionnant, qu’il a quitté début 2012 afin de se consacrer à ses start-up.

Serge est strategic advisor de kzero, le cabinet de référence en conseil autour des mondes virtuels, et de Vastpark, une entreprise qui développe un monde virtuel très innovant, deux entreprises dans lesquelles il a investi. Il a également investi dans Nuukik, dans HelloMentor, et dans Mugeco.

Serge a enseigné à l’ESCP, et surtout à l’Hetic, une école jeune et très prometteuse qui forme les élèves au monde de demain, ce qui est encore rare.

Serge a publié un livre en 2004 aux éditions du pommier, « Avec Internet, où allons-nous« , disponible en téléchargement. En 2012, il a publié « Le monde avec Internet : Apprendre, travailler, partager et créer à l’ère du numérique » aux éditions FYP.

Il a également publié un roman qui se passe dans le monde de l’entreprise, « la multinationale française« .

Serge a également une entrée dans wikipedia (en Anglais).

 

 

Attention, j’ai un homonyme qui a été colonel sous Staline, et le commanditaire de l’assassinat de Trotsky !

Et voici mes voyages:

Mais tout ça, c’est pas drôle, allez donc ici :-)

 

Also available in : Anglais

27 thoughts on “A propos…

  1. Pingback: Reportage chez Poly-Shape et entretien avec S. Soudoplatoff. C’est dans le prochain Business Club | BUSINESS CLUB DE FRANCE | Michel PICOT

  2. Pingback: aurore48 | Pearltrees

  3. Christophe Comparin

    Info société n’est pas Wikipedia mais:
    HIGHDEAL
    18-01-2011
    Dissolution
    COMMONBOX
    19-11-2012
    Dissolution
    SOOYOOS
    EBE 2011 (comptes 2012 non publiés)
    – 62.800
    Familia Games
    Aucun (Quand la chose serait plutôt rare, « aucun » et « aucune » prennent un « s » s’ils sont suivis d’un nom qui n’existe qu’au pluriel (affres, annales, archives, armoiries, arrhes, condoléances, entrailles, errements, fiançailles, frusques, funérailles, gens, honoraires, mœurs, obsèques, pénates, pierreries, prémices, représailles, royalties, sévices, thermes, vêpres, vivres, etc.) ou qui, au pluriel, prend un sens particulier qu’il importe de bien distinguer du singulier (assises, ciseaux, frais, gages, humanités, lunettes, règles, vacances, etc.). C’est qu’un adjectif s’accorde toujours avec le nom qu’il qualifie ! Le pluriel est aussi de règle dans d’aucuns (équivalent littéraire de « quelques-uns ») comptes publiés.
    Je ne peux que citer « Si tu sais faire quelque chose alors fais-le, sinon enseignes-le »
    Citons l’Ours et mon professeur de français au collège pour conclure: « Votre parcours est très impressionnant ! », « Votre travail est appréciable mais le « Je » est haïssable »

    Reply
  4. Dominique MACHURE

    Bonsoir Serge, j’ai travaillé auprès de Jean-Paul FIGER à Innovation Boulogne Billancourt de 1994 à 1998. On a au moins ça de commun ensemble. Une copine de Cap21 m’a mis dans une liste ou j’ai eu la surprise de voir votre nom, passionné des peuples et des politiques, j’ai beaucoup à apprendre de l’expérience de tous. Les copains de Innovation me manquent, ils étaient riches d’enseignements et d’humanité.

    Reply
  5. Pingback: Le monde avec Internet selon Serge Soudoplatoff | Nunalik

  6. Martin Lisen

    Merci pour la présentation exceptionnelle faite ce soir. Vous m avez fait pensez à un de mes professeur qui a rendu et qui rend encore la 3D accessible à tous quand bcp cherche à privatiser cette connaissance.

    Reply
  7. Pingback: Les vraies ruptures d'internet | Technoson - pensées technologiques et musicales

  8. l'Ours

    Votre parcours est très impressionnant ! Par contre, si je peux me permettre, on ne commence jamais un texte par « je ».

    Reply
  9. nicolas

    Tres bonne video sur dans la serie des « ernest » sur itunes.

    Le point souleve au sujet de l’education nationale est important je trouve. Il y a 3 freins je pense :

    - une organisation est reticente a s’engager dans une voie ou elle n’a pas une assurance ex-ante d’obtenir des resultats.

    - les resultats obtenus ex-post doivent etre quantifiables. la notion de ‘collaboration’ n’est qu’un concept qualitatif qui a peu de chance de faire partie des objectifs ‘durs’ de gestion d’une organisation.

    - les realisations doivent porter sur un objectif deja dans leur radar. Les objectifs nouvellement atteignables par l’introduction de nouvelles methodes ne font donc par definition pas partie des priorites.

    Le grand defi est d’arriver a rendre compatibles les objectifs d’un mode d’organisation classique avec les capacites nouvelles qu’offre internet.

    ps: bravo pour leon.

    Reply
  10. serge

    C’est le lac baikal…

    A priori, les flux RSS c’est réglé. J’espère !!!

    Merci
    Serge

    Reply
  11. Pingback: Serge Soudoplatoff – les vraies ruptures d’Internet «

  12. Pingback: Les ruptures d’Internet « La liberté tranquille

  13. alain

    …ahem ! ce doit être en Grèce, non ?

    Juste un mot à propos de votre fil RSS. S’il vous plaît, paramètrez-le pour que la totalité du billet soit vu dans le flux, et non pas que l’extrait…

    Cordialement

    Reply
  14. Pingback: zuzeu.com — Interneten benetako funtsa, Serge Soudaplatoff-en arabera

  15. Pingback: Révolution Internet

  16. Pingback: S. Soudoplatoff : “Quand on partage un bien immatériel, il se multiplie” | Owni.fr

  17. Serge

    Bonjour,

    hélas non ! C’est un peu plus loin que ça :-)

    Merci de votre email en tout cas. J’adore les passionnés de géographie !!!

    Cordialement
    Serghe

    Reply
  18. Lionelmyszka

    Bonjour,

    La photo sur la page d’accueil, on dirait le Djebel Moussa près de Tanger. Est-ce le cas?

    Reply
  19. Pingback: [Vidéo] Les impacts d’Internet sur les comportements humains et l’économie de marché | Merci, Emilie, Ogez, Impacts, Soudoplatoff, Dans | Le Blog du Personal Branding

  20. serge

    Merci Grégoire. Mais j’ai déjà un compte feedburner, je vais essayer la manip !
    A+
    Serge

    Reply
  21. Pingback: Obligatoire - consulter la vidéo de Serge Soudoplatoff sur le thème : Comment internet change nos organisations | Développez votre Economie Numérique

  22. Pingback: Les évolutions d’Internet… | Social Analytics - Web social & Réputation en ligne

  23. Pingback: A voir absolument «

  24. Pingback: Univers Virtuels.fr » HETIC lance la première formation française aux univers virtuels

  25. Pingback: Mario tout de go

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *