Ma première expérience de réalité mixte

By | 13/05/2011

J’étais donc le créateur et le modérateur d’une table ronde sur les expériences internationales dans les mondes virtuels et l’administration, dans le cadre du federal consortium for virtual worlds.

Mon panel comportait trois orateurs, Mandy Salomon de l’Université de Swinburne, en Australie; Chris Moore le CIO de la ville d’Edmonton, et Claus Nehmzow le CEO de 3D avatar school à Hong-Kong.

Claus était à Hong-Kong, et intervenait virtuellement. Il a donc fallu mettre en oeuvre une réalité mixte, l’évènement était à la fois en physique, et dans un monde virtuel.

Il faut préciser tout de suite que la réalité mixte peut prendre plusieurs formes. Ce peut être tout simplement la vidéo de la conférence qui est projetée dans un monde virtuel, mais l’absence physique de Claus à Washington nous a forcé à choisir un autre chemin, plus difficile, celui de la duplication de la conférence en réel et inworld, chacun avec son avatar.

Comme Chris avait déjà une île dans Second Life, nous avons choisi cette plateforme.

Le gros problème à résoudre était le son. Il fallait que le son soit présent dans la salle de conférence, et in world. Seulement, comme le inworld était projeté sur les écrans, il fallait éviter un effet larsen dû au retour de ce son dans les microphones sur la table ronde. La solution retenue n’était pas simple: sur scène, nous étions dans SL mais avec le son fermé, nos voix étant capturées via le micro de scène, et retransmises à un avatar, remarquablement tenu par Keysh Gamor qui agissait comme cameraman, et qui retransmettait le son. Il a donc fallu que son avatar soit à chaque fois le plus proche possible de l’avatar de l’orateur.

Pour commencer, accueil par Chris dans l’île d’Edmonton. Chris nous raconte avec passion comment il a transformé les modes de management de la ville d’Edmonton avec l’usage d’Internet, entre autre de Second Life. Il y a même organisé des réunions de conseil municipal.

Puis c’est le tour de Mandy. Claus nous avait donné une bonne idée : plutôt que de projeter un power point, celui-ci est décomposé en panneaux, lesquels sont mis les uns à côté des autres. Les avatars peuvent naviguer dans la présentation chacun à son propre rythme. Mandy a raconté les expériences passionnantes d’usage des mondes virtuels en Australie, et comment surtout le NBN va contribuer, en fibrant le pays, à l’explosion de ces usages (@billaut-san va adorer).

Enfin, Claus nous présente l’apprentissage du mandarin via des scènes dans lesquels les étudiants sont plongés en immersion, comme par exemple être au coeur d’une énigme policière.

Tout s’est très bien passé; et j’en ai retenu quelques éléments :

  • il y avait bien plus d’interactions inworld que dans la salle. Les avatars commentaient, se parlaient l’un l’autre et le stream des commentaires était, extrêmement riche, tout comme avec un twitter, mais qui serait enrichi de l’immersion, de la beauté des avatars, etc.
  • Ce qui se passait inworld dynamisait la salle, et, je pense, a aidé à un peu plus d’interaction au moment des questions.
  • Il n’y avait aucun conflit entre le inworld et la salle. Il est devenu clair pour moi que les deux sont parfaitement compatibles, même si pas forcément complémentaires.
  • La méthodes des panneaux est bien plus riche qu’un panneau unique défilant le power point
  • Finalement, tout ceci introduisait du fun, et quelque part aidait à faire comprendre le contenu très dense.

Une expérience très riche. Et je conseille de voir le contenu du vidéo stream (qui était reproduit dans plusieurs environnements) pour voir ou revoir la table ronde.

 

 

 

10 thoughts on “Ma première expérience de réalité mixte

  1. serge

    les personnes dans la salle pouvaient aussi se connecter via SL ! Quand aux conférenciers, ils pouvaient être sur scène, être sur scène et manipuler leurs avatars in world, ou bien être juste in world.

    Reply
  2. Pingback: Les mondes virtuels toujours bien vivants | La rupture Internet

  3. Pingback: Jocelyn BOUILHOL

  4. Pingback: Alberte Denis

  5. Nafnaf

    Question de néophyte qui cherche a comprendre cet univers … Est- c que Mandy, Chris et leur créateur/modérateur préféré étaient bien en reel dans la salle et quand ils parlaient, était-ce en réel et en se déplaçant devant des panneaux ? Je crois comprendre que les toutes personnes sur second life peuvent se mêler aux orateurs et poser des questions, les 3 orateurs parmi eux. Mais quid des personnes dans la salle ? Est-ce qu’elles voient un film de second Life avec les 3 orateurs mais sans elles et en même temps les orateurs présents. Qd elles posent une question comment on les mets sur second life ?

    Reply
  6. Pingback: phaleon

  7. Pingback: Adngold

  8. Pingback: Chris Moore 

  9. Pingback: serge soudoplatoff

  10. Pingback: serge soudoplatoff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *