Confusion, confusion…

By | 13/07/2009

Lu sur le site de PC-Impact : « Un internaute condamné à 6 mois fermes pour escroquerie » .

Je suis, une fois de plus choqué qu’un journal professionnel, non seulement s’amuse à retranscrire des faits divers, mais surtout puisse caractériser cet individu « Un internaute » .

Imaginerait-on un titre de journal: « un alphabétisé commet un meurtre » ?

Internet est un media neutre, c’est sa grande puissance. Quand on y met du bien, il véhicule du bien. Quand on y met du mal, il véhicule du mal. Comme disait Mc Luhan, « nous allons passer d’une civilisation de media chauds et de spectateurs froids à une civilisation de spectateurs chauds et de media froids » .

Cher PC-Inpact, à l’heure où nous faisons face à Hadopi 1 et 2, et LOPPSI, s’il vous plaît, ce n’est pas « un internaute » qui a commis un délit; c’est « un escroc » , inutile d’aller chercher plus loin.

Nous sommes dans un monde où, hélas, la morale l’emporte que l’éthique; le process sur l’intelligence.

Heureusement, j’ai vu Jean-Michel Billaut aujourd’hui. Son énergie est incroyable, malgré ce qu’il a subit. Allez vite le réconforter sur son groupe sur Facebook, « Billaut show must go on  »  c’est un acte positif !

 

One thought on “Confusion, confusion…

  1. Philippe

    Bonjour Serge.
    Vous voila bien remonté !
    Pour ma part, cela ne me parait pas choquant, le terme internaute dans ce cas précis, permettant de caractérisé l’endroit du délit, de la même façon que vous auriez pu lire un « automobiliste », un « facteur » ou un « véliplanchiste »
    Je ne suis pas certain de l’intérêt d’une telle démarche !
    Bien à vous

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *