Les vraies ruptures de Wikipedia

By | 30/03/2009

Beaucoup d’encre virtuelle a déjà coulé sur le modèle Wikipedia. Il continue de faire peur et de fasciner en même temps. Trop souvent encore, émergent la question de la qualité liée à l’absence de validation (enfin, à la pseudo absence, puisqu’il y a dans Wikipedia des « gardiens du temple » qui ne laissent pas passer ce qui ne leur plait pas :-), et la question de la valeur d’un contenu non validé, a priori non créé par des experts « patentés ».

Il me semble que le débat n’est pas là. D’abord, le modèle wikipedia n’est pas dans la culture hiérarchique et verticale, où l’expert, le chef, le professeur parle et tout le monde l’écoute avec respect. Ceux qui se sentent bien dans cette culture sont, effectivement, déstabilises par ce modèle.

A la question de la qualité « objective »,  plusieurs réponses ont été apportés dont la célèbre étude de la revue Nature en décembre 2005. Ce sujet de la qualité n’est pas suffisamment objectivable pour que l’on se pose la question, et puis, de toutes façons, les querelles d’expert ont existé bien avant Wikipedia.

Si le modèle Wikipedia est vraiment innovant, et digne d’être considéré, c’est pour d’autres raisons, qui sont des vraies ruptures cognitives par rapport aux schémas traditionnels.

  • La première rupture est la qualité pédagogique. Parce que ce ne sont pas forcément des experts pointus du domaine qui écrivent, Wikipedia réussit le tour de force de rendre clair des notions parfois complexes.
  • La deuxième rupture est tout le savoir qui tourne autour des articles : l’onglet « discussion » qui permet aux contributeurs de partager autour d’un article avant sa modification, ou bien l’onglet « historique » qui permet d’afficher les différentes modifications, et de comparer deux versions, ou bien, introduit récemment, la possibilité d’aller voir le même article dans plusieurs langues.
  • La troisième rupture est plus intéressante, il s’agit des en-têtes des articles. Par exemple : « Cet article est une ébauche« , « cet article doit être recyclé« ,  « cet article ne cite pas suffisamment ses sources« ; ou bien la neutralité de point de vue, probablement la plus importantes des informations « meta« . Ceci est une vraie rupture: plutôt que de choisir un point de vue sur un sujet délicat, donc forcément biaiser l’article, il est plus intéressant de déclarer que l’article ne peut pas être neutre…
  • La quatrième rupture est la plus importante : la diversité des langues. Il y a 264 langues, à la fois des langues nationales ou supra nationales, ou bien des langues régionales. Entre l’anglais (2817331 articles à ce jour) et le Kanuri (1 article), la diversité est incroyable; diversité exposée dans ce site qui recense les nombres d’articles et de contributeurs par langue (site repris dans wikipedia). Autrement dit, c’est la première fois dans l’histoire de l’humanité que des langues, rares ou pas, ou des communautés, peu nombreuses ou développées, peuvent écrire leur propre encyclopédie dans leur propre langue, qui ne soit pas la traduction d’une encyclopédie internationale.

Toute innovation technologique a un impact sociétal qui se passe en deux phases: la première phase consiste à faire ce que l’on faisait avant, mais avec un outil nouveau. La deuxième phase consiste à inventer ou développer de nouvelles formes, rendues possibles par l’outil. C’est sous cet angle qu’il faut regarder wikipedia.

 

10 thoughts on “Les vraies ruptures de Wikipedia

  1. Pingback: Intelligence Collective by rdha - Pearltrees

  2. Pingback: Olivier Duquesne

  3. Pingback: Citation. Innovation technologique. | cilaverce

  4. Pingback: Jarthur Micoulaud

  5. Pingback: Les liaisons numériques dangereuses » Article » OWNI, Digital Journalism

  6. Pingback: Les liaisons numériques dangereuses | La rupture Internet

  7. bethodood

    La rupture du wikipedia (au moins l’anglais que j’ai pratiqué), c’est « citez vos sources » – Diderot et d’Alembert n’auraient j-a-m-a-i-s écrit leur Encyclopédie à ce compte, car leur projet était révolutionnaire, contre les autorités existantes, religion et Etat. Ici on a un projet utile sans doute mais hyper correct et inféodé à la religion scientiste en place.

    Reply
  8. Pingback: Les vraies ruptures de Wikipedia | La rupture Internet

  9. Thierry

    Il y a peut-être un autre enseignement qui apparait avec Wikipedia, c’est la possibilité d’émergence d’un service public créé par les internautes pour les internautes. En France où cette notion est fortement liée à l’Etat cela me parait assez révolutionnaire…

    Reply
  10. nojhan

    Je ne crois pas qu’un article ne puisse pas être neutre. La neutralité Wikipédienne est un concept suffisament simple et puissant pour être efficace.

    Un article _doit_ exposer _tous_ les points de vues pertinents sur un sujet. On ne doit pas « choisir » un point de vue particulier.

    La principale rupture est là, à mon humble avis : avoir substitué la « neutralité de point de vue » à la recherche d’une Vérité objective.

    La neutralité permet de traiter efficacement presque n’importe quel sujet, pas la Vérité.

    Le revers de la médaille est qu’il est difficile de définir à partir de quand un point de vue est suffisamment pertinent pour être considéré. C’est, cependant, un problème bien plus facile à trancher que celui de déterminer ce qui est vrai.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *