Australie jour 4

By | 05/03/2009

Matinée extraordinaire, tous les acteurs du haut débit en Australie étaient présents.

L’Australie n’est pas très en avance pour l’instant en terme de haut débit. Les offres triple play n’existent pas, le paiement à l’usage est encore en place, et, à part quelques grandes villes, le débit est inférieur au MB/s. Plusieurs raisons : un immense continent pour seulement 20 millions d’habitants, des hommes politiques qui changent fréquemment, et qui ont cette bonne habitude de critiquer ce qui a été mis en place, et aussi un système de découpage éléctoral qui, semble-t-il, donne du pouvoir aux zones peu peuplées.

Pour rattraper son retard, le gouvernement Australien a lancé un appel d’offre de 6 milliard de dollars (nos interlocuteurs semblaient dire que ce serait même plus. Pour info un dollar vaut un demi euro aujourd’hui.) pour commencer la couverture du pays en fibre optique. Telstra n’a pas répondu, et notre interlocuteur disait qu’il regardait avec attention si le gouvernemant allait imposer un monopole ou non sur le FTTH…

Le professeur Trevor Barr a fait un exposé très intéressant, sur les différents usage du net, qu’il classe en deux parties : les « unmanaged services », c’est à dire tout ce qui est accessible sur le web actuellement, et les « managed services » qui sont des services plus spécifiques qui ne sont pas forcément du web : IPTV, eHealth, egovt, etc. Un exemple très intéressant est la  création de ViCCU (Virtual Critical Care Unit), qui permettent de gérer à distance des problèmes d’urgence hospitalière. Une telle unité a été mise en place à Katoomba, charmant village touristique dans les blue mountains.

A la fin, Trevor Barr a demandé à chaque personne de proposer trois actions. Les réponses ont été :

  • Il faut mieux éduquer les jeunes à la rupture Internet.
  • Il faut pousser les citoyens à participer.
  • Il faut favoriser la compétition sur la boucle locale
  • Il faut parler d’usages sociaux : santé, démocratie, éducation, etc.. et pas de haut débit ou fibre optique
  • Etre créatif en terme de modèle économique

L’après-midi, visite de exitreality. Je suis passionné par cette entreprise, mais j’en parlerais plus en détail plus tard. Le CEO fondateur, Danny Stefanic, est président de l' »International Virtual Reality Association« . Et je vous conseille d’aller voir ici aussi.

Le soir, retour en train. Fascinant, on se croirait à Londres…

ausw2bl31

« Le temps des gares, le temps des trains, le temps m’égare, le temps m’étreint« …

Et, ce matin à Melbourne, il pleut….

 

One thought on “Australie jour 4

  1. Miss L.

    my god !
    le choc que cela va vous faire, quand après l’Australie, vous allez débarquer à la gare de Montbéliard…
    mais bon, on a aussi le très haut débit vous me direz…
    :):)

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *