Australie jour 3

By | 04/03/2009

Melbourne : c’est la tempête. Il pleut à verse, le vent est très violent. Les gens du pays sont ravis, c’est la fin de la sécheresse, et des feux de forêt.

Hier, la dernière matinée à Sydney a été passionnante. Structurée en deux parties.

Tout d’abord, nous avons visité une école moderne, MLC, donc la directrice est innovante (« Dare to be More » est le motto). C’est une école de fille k-12 (maternelle, primaire et secondaire) qui utilise énormément les outils online. Chaque élève possède son propre ordinateur, et les élèves discutent avec leurs profs autant en direct qu’en chat.

ausw2bl21

Cette école est pilier d’un projet de coopération entre écoles du monde entier, skoolaborate, qui utilise intensivement Second Life (la teen grid, bien sûr, SL étant réservé aux plus de 18 ans) pour mener des projets de coopérations entre les élèves du monde entier.

C’est ainsi que des élèves Japonais ont recréé le Kinkakuji, le pavillon d’or, dans la grid, en se basant sur les mesures réelles du bâtiment. Ils ont ensuite recréé des kimonos, en se basant sur un travail de recherche dans Internet. Le résultat a été l’organisation d’une fête dans SL, à laquelle des élèves d’autres écoles ont participé. Un concert a également été organisé par des élèves d’une école de Melbourne dans la même île, pour aider la cause « Make Poverty History ».

Cette école s’est dotée récemment d’un bâtiment moderne.

ausw2bl22

Ce qui est intéressant n’est pas tant le bâtiment lui-même que la méthode de construction.

Il a été conçu dans Second Life. Les élèves ont mis le plan de masse dans la grid (à partir du pdf), et ont discuté avec l’architecte du projet lui-même, proposant des modifications. Une forme très innovante de codesign. Les parents ont été invités à voir le bâtiment dans la grid, avant sa construction…

ausw2bl20

Puis nous avons passé un excellent moment au CLI, Center for Learning Innovation, organisme de recherche qui dépend du ministère de l’éducation.Ils ont créé un jeu, « murder under the microscope« , dont le but est faire prendre conscience aux élèves de 5 à 10 ans des problèmes environnementaux. Il s’agit d’une énigme policière, dont la victime est une plante, le meurtrier un facteur environnemental, et le lieu du crime un écosystème, trois éléments que les enfants doivent trouver. En 2008, 1000 équipes de 20 enfants ont participé.

Second Life est extrêmement présent ici, tout le monde considère que c’est un environnement très puissant pour faire de l’apprentissage (ce qu’Olivier ne démentira pas !).

Voilà, j’ai la confirmation que l’Australie est très en avance en terme d’éducation et d’usage des nouvelles technologies…

 

3 thoughts on “Australie jour 3

  1. Pingback: Elise Chomienne

  2. Pingback: Urbamediascope

  3. Pingback: S’il y a des enseignants innovants qui me lisent : | La rupture Internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *